Clarins

« Tout commence quand l’autre dit non », avait pour habitude de dire Jacques Courtin-Clarins.
 
En 1985, Jacques Courtin-Clarins lance à Lionel de Benetti, son ingénieur chimiste, un défi a priori insurmontable : réunir, en un seul produit, tous les actifs qui ont une influence sur la jeunesse de la peau.  Pour le chimiste, l’anti-âge ultime est une gageure : certains ingrédients ne sont solubles que dans l’eau, les autres, seulement dans l’huile. C’est alors que le fondateur de Clarins a l’idée de présenter le soin dans deux flacons séparés, à la cliente de les mélanger au moment de l’usage. Le Double Sérum est né.
 
Avec ses dix-huit principes actifs répartis dans ses deux flaconnettes, le produit réunit tous les ingrédients alors connus pour avoir une influence sur la jeunesse de la peau. Sans cesse améliorée – c’est la philosophie de la formule ouverte – la formule de Double Sérum a évolué au fil des découvertes de la recherche Clarins.
 
Aujourd’hui, sa septième génération affiche vingt actifs d’origine végétale et un booster d’efficacité : le cangzhu, une herbe médicinale chinoise. Un programme de tests sans précédent sur un panel multi-ethnique a participé à prouver l’efficacité de cette nouvelle formule.
 
Mais l’innovation ne s’arrête pas à la performance scientifique. Le système de dosage du Double Sérum est aujourd’hui contenu dans un seul flacon de deux compartiments dotés chacun d’une pompe indépendante. Les deux éléments clés n’entrent jamais en contact, préservant ainsi l’efficacité des actifs liposolubles et hydrosolubles. Le mélange n’intervient qu’à l’application, offrant un dosage suffisamment précis pour rééquilibrer le ratio entre l’huile et l’eau, au plus près de la composition du film hydrolipidique de la peau.